Surveillances biologiques

GE-EAMF travaille essentiellement sur la surveillance biologique des zones aquatiques (BMWP), c' est une procédure de mesure de la qualité de l'eau utilisant des familles de macroinvertébrés comme indicateurs biologiques.

La méthode est basée sur le principe que différents invertébrés aquatiques ont des tolérances différentes aux polluants . Dans le cas du BMWP, ceci est basé sur la sensibilité / tolérance à la pollution organique (c'est-à-dire l'enrichissement en nutriments qui peut affecter la disponibilité de l' oxygène dissous ). Il est important de reconnaître que le classement de sensibilité / tolérance variera selon les différents types de pollution.

Tous les macroinvertébrés capturés dans le filet sont stockés et conservés avec une solution d'alcool, et identifiés au niveau de la famille. Les autres indices pouvant être utilisés pour évaluer la qualité de l'eau sont le score de Chandler , l' indice biotique Trent et les protocoles de bioévaluation rapide.

Notre bureau met également en place des systèmes de monitoring basés sur des microcontrôleurs programmables pour les suivis des milieux aquatiques mais également aériens (qualité de l'air, détection d'activité, présences de certaines molécules indicatrices ...).

Etudes complémentaires: Indice d'intégrité biologique